« Transmettre ou expérimenter ? » Compte-rendu de l’atelier du 12 Avril

Le 12 avril s’est tenu à l’École des Arts Visuels de l’Université Laval une journée d’ateliers autour de la délicate question de l’enseignement de la « culture numérique ». Co-organisé par René Audet du CRILQ et Milad Doueihi de la Chaire de Recherche sur les cultures numériques

J’ai eu la chance d’y participer, même si je n’ai malheureusement pas pu rester l’après-midi. Vous trouverez ci-dessous un Storify de la journée, et si vous voulez consulter l’intégralité des tweets, Benoît Mélançon a eu l’excellente idée de les rendre disponible via son blog.

D’un point de vue général, la journée fut une grande réussite. L’ambiance était excellente, et les discussions furent riches, que ce soit en « on » (pendant les tables rondes) ou en « off » (entre deux gorgées de café).

Surtout, le format de l’atelier était extrêmement plaisant. Entre 3 et 6 par tables, nous alternions séances de discussion avec nos voisins et table ronde plus classique. Non seulement cela a permis de lier connaissance avec les participants, mais cela a aussi amené un dynamisme très intéressant, puisque chaque discussion nourrissait les tables rondes et vice-versa.
De plus, et je le signale dans le Storify, une telle organisation a permis de constater à quel point l’analyse du numérique regroupe des sensibilités et des savoirs-faire très différents. Une spécialiste de l’archive, un professeur en recherche & création ou en cinéma enseignent et expérimentent à leur manière les outils numériques. La multiplicité de ces approches dessine une champ d’enquête (le « numérique ») qui se caractérise par son étendue et sa plasticité.

[Cliquez ici pour voir le compte-rendu Storify]


2 réflexions au sujet de « « Transmettre ou expérimenter ? » Compte-rendu de l’atelier du 12 Avril »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *